Au cœur des Monts du Lyonnais

avec une proximité exceptionnelle des bassins de consommation

Rejoignez le projet de La Ferme Aux Mille Parts
Labellisée Bio



La Ferme Aux Mille Parts

QUAND ET COMMENT ?




Le GAEC FERRIERE (GAEC de la Croix Grand'Borne) à SAINT LAURENT DE CHAMOUSSET, dans le département du Rhône vend, sous forme de parts sociales, ses terres, ses bâtiments et son troupeau.
Pour le moment Christian FERRIERE ne sait pas sous quelle forme juridique, SCI, SA, SARL , GAEC ?

En fonction des retours et avec l’avis d’un avocat la transmission pourrait se faire dans les six mois qui viennent.

Prochainement : porte ouverte à la ferme !


C’est une ferme avec 40 hectares de prairies dont 30 autours de 2000 m2 des bâtiments avec une partie habitable de 150 m2 et 1 hectare de bois de chênes en partie centrale de la propriété.

Cette ferme est au cœur des Monts du Lyonnais avec une proximité exceptionnelle des bassins de consommation, à 40 kms de Lyon et à 3 kms du bourg.
Stabulation, logettes paillées et salle de traite ont été auto-construites il y a 10 ans pour 50 vaches.
Le troupeau de 40 vaches laitières est issu de la même mère née en 1953.
Il y a 10 génisses mises à la reproduction pour le renouvellement et 50 veaux par an.



Production laitière en agriculture biologique, 800 litres de lait par jour avec la possibilité de faire 300 kg de fromage jour avec deux salariés supplémentaires, fromagerie, yaourts, Kéfir.

Les soins aux animaux et aux cultures se font en homéopathie, aromathérapie (huiles essentielles), phytothérapie (extraits végétaux) grâce à un savoir-faire appris auprès d’ainés ou auprès d’autres agriculteurs au plus proche de la nature.

L’autonomie de la ferme est basée sur des modes de production naturels à partir des ressources de l’exploitation (L’herbivore se nourrit d’herbe qui pousse avec son fumier.)
Nous ne pouvons pas faire de visites pour le moment mais nous préparerons une porte ouverte très prochainement.



POURQUOI ?




Après 30 ans de pratique, 10 ans de procédures avec la banque et 135 blocages administratifs, cette ferme en agriculture biologique : ses terres et son troupeau sont à vendre aux citoyens sous forme de parts sociales.

Il reste aujourd’hui trop dangereux pour des agriculteurs de se battre seuls contre les banques, les populations, les administrations, les rumeurs et les coups bas.

Un collectif de citoyens reste, donc, un moyen pour protéger notre agriculture, ses terres, ses animaux, ses productions mais aussi, le bon sens paysan est un facteur naturel d’autonomie et donc de rentabilité et de sérénité.



MODE D'EMPLOI et AVANTAGES




Pour 2018, plutôt qu'acheter une maison de campagne, vous pourrez vous offrir une part dans une ferme de campagne.

Avoir une part vous donnera un accès privilégié sur vos terres et votre entreprise laitière et avec la possibilité pour les actifs d’en assumer le développement, le tout géré par un forum privé avec une charte, ce qui permet la dématérialisation des échanges et une vue instantanée des projets et travaux en cours.

Vous serez actif en créant une réflexion pour ceux qui disent que mille propriétaires, c’est ingérable.

Vous pourrez loger et travailler sur place en mode woofing, il y a toujours quelque chose à faire dans une ferme et les bénévoles sont les bienvenus d’autant plus si cela renforce la valorisation du patrimoine, l’accueil et l’épanouissement des copropriétaires.

Vous serez confrontés à la transmission du troupeau, la gestion d’une entreprise et son développement autour de l’autonomie dans ses achats et dans la transformation du lait.
C’est une entreprise qui a 3 salariés, un à 500 euros et deux à 1000 euros par mois, des salariés qu’il faudra remplacer pour cause de retraite mais qui vous accompagneront le temps nécessaire à la formation et à la transmission des savoirs et usages dans la gestion du troupeau et des prairies.

Vous aurez à réfléchir ensemble aux multiples possibilités qu’offrent une ferme et ses 40 hectares, ainsi que son bois qui domine les parcelles.
Créer un centre de production et de formations aux pratiques naturelles, aux soins des animaux et aux végétaux, à la fromagerie ou tout autre sujet d’enseignement.

Vous pourrez planter un décor et tourner un film, faire un festival selon vos envies et disponibilités.



ÉVITER UN ABANDON DE PATRIMOINE ET PRÉSERVER L'AUTONOMIE ALIMENTAIRE




Si ce mode de financement citoyen ne se concrétisait pas, au pire, il restera les Chinois ou le Qatar ou encore d’autres spéculateurs locaux ou internationaux...
Ce serait un abandon de patrimoine, le patrimoine c’est ce que transmet le père.
C’est une perte d’autonomie alimentaire, un abandon de nos productions pour l’exportation et les profits de quelques uns.



CONTACT




Si l’intention de prendre une part dans cette aventure vous effleure, envoyez un email d’intention avec votre nom, prénom, adresse, âge, profession à :



lafermeauxmilleparts@free.fr
(Recopiez cette adresse mail)

Pensez à transmettre ce projet à toute personne de votre entourage qui pourrait être intéressée !


Le bonheur est dans le pré...


Tout comme leur père Lucien, Christian FERRIERE et son frère Jean Marc ont participé et participent encore à des groupes de travail d'observations et d'échanges de savoir-faire.

Ils ont publié des documents dont "Le bonheur est dans le pré..." écrit sur la ferme sous pseudonyme.

Lire en ligne  
http://docs.eclm.fr/pdf_livre/154LeBonheurEstDansLePre.pdf
GAEC DE LA CROIX GRAND BORNE projet ferme aux mille parts
GAEC DE LA CROIX GRAND BORNE projet ferme aux mille parts
GAEC DE LA CROIX GRAND BORNE projet ferme aux mille parts
GAEC DE LA CROIX GRAND BORNE projet ferme aux mille parts

Rejoignez-nous!

Nous situer

Notre position sur :
 Openstreetmap  Google Maps


Les données de ce plan sont disponibles sous la licence ODbL - Voir le site openstreetmap.org